Les Principes Généraux

La Franc-maçonnerie est un ordre initiatique traditionnel et universel fondé sur la Fraternité.

La Franc-maçonnerie a pour but le perfectionnement de l’Humanité. A cet effet, les Francs-maçons travaillent à l’amélioration constante de la condition humaine.

Ils mettent en pratique leurs principes fondamentaux en luttant pour le développement de l’instruction et de l’éducation, en soutenant et en fondant, au besoin, des établissements d’utilité publique, en combattant sans relâche pour la tolérance et le progrès.

Ils respectent la pensée d’autrui et sa libre expression.

Ils recherchent la conciliation des contraires et veulent unir les hommes dans la pratique d’une morale universelle et dans le respect de la personnalité de chacun.

Le Franc-maçon est fidèlement et entièrement dévoué à sa Patrie et à l’Autorité légitime du pays. Il reconnaît comme un devoir sacré de défendre les libertés et l’indépendance de son pays et de contribuer à maintenir la paix intérieure.

Ils considèrent le travail comme un devoir et un droit.

Toute Puissance maçonnique se doit de respecter la souveraineté et l’indépendance des autres Puissances maçonniques et s’interdit toute ingérence dans leurs affaires intérieures.

Les Puissances maçonniques entretiennent entre elles les relations nécessaires à la cohésion de l’Ordre Universel. Elles constituent une alliance d’hommes libres et de bonnes moeurs, de toutes ethnies, de toutes nationalités, de toutes croyances et de toutes tendances politiques.

Elles concluent librement des traités et des alliances fraternelles entre elles, mais ne reconnaissent aucune autorité maçonnique nationale ou internationale supérieure à la leur.

Elles arrêtent souverainement leur réglementation et assurent seules leur administration et leur discipline intérieure.

Ainsi est maintenu le caractère universel de l’Ordre Maçonnique dans le respect de la personnalité de chaque corps maçonnique national, dans celui de l’autonomie de chaque Loge et dans celui de la liberté individuelle de chaque Frère afin qu’entre tous les Francs-maçons règnent l’Amour, l’Harmonie et la Concorde.

ORGANISATION

En soi, cet idéal n’exige pas absolument une organisation ni une administration. Pratiquement, cependant, sans une organisation, l’idéal maçonnique demeurerait en quelque sorte désincarné, d’où la nécessité de lui donner un corps.

On nomme Loge un groupement de francs-maçons. Chaque Loge porte un nom et un numéro d’ordre. C’est la cellule de base.

Elle est présidée par un Vénérable Maître, assisté de deux Surveillants et de divers officiers tels le Secrétaire, le Trésorier, etc…

On nomme Obédience une Fédération de loges. A la tête d’une Obédience se trouve le Grand Maître, assisté de Grands Officiers.